Logo du Blog Contest - Crédit photo: The Blog Contest

Continuez sans moi – #TBCS2E04

Ça fait quatre mois déjà que je me suis lancé dans une aventure que j’avais imaginée palpitante et pleine de challenges. Et ça l’était, du moins au début. Les deux premiers mois dans le Blog Contest, puisque c’est de ça qu’il s’agit, étaient pleins d’excitation. On a parlé de religion, puis de leadership, des thèmes intéressants. Mais depuis mars, je suis vraiment déçu par les thèmes que les lecteurs sélectionnent. Et je crois que je vais quitter le Blog Contest.

Le mois dernier déjà, en mai, j’ai eu de la peine à rédiger quelque chose de digeste, tellement le thème ne m’inspirait pas. Après quatre tentatives, c’est-à-dire quatre billets que j’ai presqu’entièrement écris mais qu’à la fin je n’ai pas trouvés à la hauteur, j’ai été tenté de ne rien publier du tout. Mais bon à la dernière minute, j’ai posté un truc donc je n’étais pas très fier (malgré le titre alléchant) et que je n’ai même pas eu le courage de partager sur les réseaux sociaux.

Je me suis dit que ce mois, les choses iraient mieux, et que les votants choisiraient un thème qui fasse éclore le génie des challengers – il y en a toujours parmi les propositions que les lecteurs font. D’ailleurs, après quelques heures de vote, j’étais tellement satisfait des thèmes qui avaient le plus grand nombre de suffrages que j’ai proposé aux autres challengers d’écrire sur les deux à la fois si les deux avaient le même nombre de votes.

Mais quelle ne fut pas ma surprise quand, faisant un tour sur la page facebook du Blog Contest, je constate qu’un autre thème sorti de nulle part et brillant par son manque de clarté – j’y ai rien compris, moi – avait damé le pion aux deux magnifiques thèmes qui se disputaient la première place !

De m'expliquer la logique du genre de choix-ci - Photo chipée sur facebook
De m’expliquer la logique du genre de choix-ci – Photo chipée sur facebook

C’était la goûte de trop ! Car, comment peut-on préférer lire des articles sur un thème bizarre comme celui qui a été choisi ce mois, « Mensonge utile et/ou vérité qui blesse » au lieu de thèmes comme « La place du féminisme en Afrique » ou encore « Le ‘followship’, petit frère oublié du leadership » ? J’aimerais bien qu’on m’explique ce miracle.

Comme le mois passé, j’ai essayé d’écrire quelque chose, sans trop de conviction. J’avais d’ailleurs trouvé un titre trop cool, « Le mensonge c’est la vérité, dis-donc ! ». Mais après trois ou quatre paragraphes, je me suis rendu compte que ce titre était le seul truc que mon article avait de cool. J’ai donc préféré couper court, et donc, je quitte le Blog Contest.

Ma décision va certainement déplaire à beaucoup. Certain(e)s en seront même déçu(e)s, blessé(e)s. Pourtant, je ne peux pas faire autrement. Mon blog a une « ligne éditoriale » que les thèmes du Blog Contest, surtout quand ils sont pourris compliqués comme ceux de ces derniers mois, ne me permettent pas toujours de la suivre.

Je tenais donc, ce matin, à déposer ma « lettre de démission », officiellement. Je continuerai tout de même à lire, à commenter et à partager les billets des autres challengers, ceux qui continueront l’aventure. D’ailleurs je pourrai même njoter* de temps en temps, écrire #EnMargeDuTBC si les prochains thèmes m’inspirent. Mais je crois que le mieux c’est que je me retire de l’aventure – qui, pour moi n’a duré que deux mois.

Voici donc la vérité qui me blesse, et que j’ai malgré tout préféré vous dire.

Mais, après mûre réflexion, je crois que je vais continuer dans le mensonge utile qui, s’il ne soulage personne, au moins me soulage, moi : le TBC est trooooop cool, et les thèmes sont chaque mois troooop bien. Vivement le mois prochain !

Je vous invite donc à aller lire les mensonges utiles et/ou les vérités qui blessent des autres challengers sur le laid thème de ce mois :

Leyopar

Elsa Diamond

Agnès la Rageuse

TchoupinOv

Elieko

_____

Njoter : s’inviter, participer sans avoir été invité

9 commentaires sur “Continuez sans moi – #TBCS2E04

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *