Crédit photo: cameroun24.net

Les Experts: Yaoundé

Tout à l’heure, la nation camerounaise toute entière était, une fois de plus, en train d’écouter le discours traditionnel de notre bon roi, Sa Majesté Paul Biya, président à vie du Cameroun – OK, j’exagère : la plupart des Camerounais ne se donnent même plus la peine de l’écouter. Comme je disais, on a écouté le monarque dire son discours, mais sans se faire trop d’illusions. Et il ne nous a pas déçus : une rétrospective plate des actions (toutes positives, d’après lui) menées au cours de l’année, des déclarations évasives et superficielles sur ce qu’il y a encore à faire, aucune projection sérieuse, aucun projet concret, rien pour la jeunesse, rien pour l’économie, rien pour le peuple, rien pour le Cameroun… Lire la suite de « Les Experts: Yaoundé »

New Era Publishers, l’histoire d’un rêve

Mercredi dernier s’est tenu à l’Institut Français du Cameroun (IFC) à Yaoundé la conférence pour le lancement d’une nouvelle maison de publication dédiée à la BD (bande dessinée), New Era Publishers. Lorsque j’ai été convié à cette cérémonie, j’avoue avoir été un peu surpris, ne sachant pas trop ce que j’allais y faire exactement. C’est vrai, quoi : je ne suis pas journaliste, juste blogueur – un blogueur sceptique, de surcroît. Et puis, je me suis dit que j’allais assister à l’évènement, puis en parler si j’y trouvais un quelconque intérêt. Lire la suite de « New Era Publishers, l’histoire d’un rêve »

« Cher collègue, bienvenue en enfer » (Première partie)

Quand mon nom est apparu sur la liste des enseignants mutés pour le compte de l’année scolaire 2014 – 2015, j’étais ivre de joie. Oui, car quand on a sa famille à plus de 1000 km de soi, c’est clair qu’on n’est pas à l’aise. Bref, passons. Sur la liste donc, mon nom apparaissait deux fois, et j’étais muté dans deux régions différentes. Puisque dans ma demande de mutation j’avais sollicité la région du centre, j’ai naturellement ignoré la note qui m’envoyait dans la région du Sud. J’ai donc fait un voyage pour mon lieu d’affectation au Centre, le lycée bilingue de Nguila. Expérience bouleversante (racontée ici). Par la suite, ayant appris que j’avais également été envoyé dans un lycée dans la région du Sud, j’ai jugé bon d’y aller, pour pouvoir effectuer un choix par la suite. Voici le récit de mon périple dans le Sud-Cameroun. Lire la suite de « « Cher collègue, bienvenue en enfer » (Première partie) »

Le jour où j’ai failli me faire braquer dans un taxi à Yaoundé

Chez nous au Cameroun, les taxis sont devenus très dangereux : quand ils ne causent pas des accidents sur la voie publique, ils se transforment carrément en pièges à rats. Plus d’une fois on a entendu parler de passagers agressés et dépouillés dans des taxis. Dernièrement, j’ai emprunté un taxi et le trajet n’a pas été de tout repos. Lire la suite de « Le jour où j’ai failli me faire braquer dans un taxi à Yaoundé »

N’allez surtout pas à Nguila avec du Champagne ! (Troisième partie)

Je viens d’arriver à Ntui, épuisé, secoué par un voyage interminable. Mieux on prenait même le bac hein. Actuellement, je dois me dépêcher d’aller à Nguila, car on est mercredi, et les cours s’arrêtent à 12h30 ! Mon oncle, qui m’a rejoint il y a quelques minutes, me conduit à la gare de Nguila (qui est en réalité juste en face de la gare de Yaoundé !). Lire la suite de « N’allez surtout pas à Nguila avec du Champagne ! (Troisième partie) »

L'immeuble de la mort affiche fière allure - Crédit photo: camnews24.com

Cameroun: des raisons d’espérer

Situé en Afrique centrale, le Cameroun est un pays aux potentialités inexplorées, aux hommes intelligents et, espérons-le, à l’avenir prospère. On l’espère, car depuis plusieurs décennies, tout va de travers. Ce billet n’a pas pour but de critiquer ou bien de dénoncer – j’aurai le temps d’en écrire suffisamment. Au contraire, je veux me convaincre que tout n’est pas perdu. Je veux me donner la force d’espérer que tout ira mieux dans un futur très proche, je veux, enfin, rêver d’un Cameroun qui redonne espoir, d’un Cameroun indomptable. Lire la suite de « Cameroun: des raisons d’espérer »