Les journées internationales, les défilés, le folklore et tout le blabla…

Mercredi dernier, on célébrait la journée internationale DES DROITS des femmes – qui a été rapidement transformée en « Journée de la femme », puis en « Fête de la femme » au Cameroun. Et contrairement aux années antérieures, je me suis abstenu d’écrire sur cette célébration, ou même de la commenter sur les réseaux sociaux. En réalité ça fait quelques années déjà que préfère garder le silence lors de certaines célébrations décrétées par les Organisations internationales. C’est en partie à cause de la façon dont nous, Camerounais, percevons ces journées, mais ce n’est pas la seule raison de ma révolte silencieuse mon indifférence. Lire la suite de « Les journées internationales, les défilés, le folklore et tout le blabla… »

Les femmes pour qui le 8 mars a été créé - Photo chipée sur facebook

Non mesdames, ce n’est pas une fête !

Alors qu’on avance dangereusement – je dis bien dangereusement – vers la date du 8 mars, je me demande ce que les femmes vont encore nous sortir cette année. Oui, car je dois vous dire qu’elles nous ont déjà tout montré, celles-là. Tenez, mardi dernier une femme qui essayait de voler un kaba du 8 mars a échappé de justesse à la justice populaire au marché Acacia à Yaoundé (c’est sa victime qui l’a sauvée en la cachant dans sa boutique). Jusqu’aujourd’hui, beaucoup de femmes perçoivent encore la célébration de la journée internationale de la femme comme l’occasion de fêter, de se laisser aller à certains débordements qu’elles reprochent aux hommes la plupart du temps. Lire la suite de « Non mesdames, ce n’est pas une fête ! »

Femmes africaines - Crédit photo: willfonkam.wordpress.com

La femme est un loup pour la femme

Dans presque toutes cultures au monde, les femmes sont à plaindre. Marginalisées, maltraitées, violentées, elles sont la plupart du temps victimes des lois autant que de la tradition. Si ces dernières ont pour principaux bourreaux les hommes, il n’en demeure pas moins vrai que dans la certains des cas, les femmes elles-mêmes sont les premières à s’attaquer à leurs congénères. Lire la suite de « La femme est un loup pour la femme »

Crédit photo: madame.lefigaro.fr

Quand l’inégalité fait avancer – mon billet pour le BlogActionDay2014

Chaque 16 octobre, dans le cadre du #BlogActionDay, les blogueurs du monde entier publient sur une thématique commune. En 2014, le thème proposé c’est l’inégalité. En prenant connaissance du thème de cette année, je me suis demandé, ce que je pouvais bien dire de l’inégalité, qui n’a pas encore été dit. C’est vrai ! On a parlé des différences de classes, des l’inégalité des genres, les différences entre ci, entre ça, etc. De peur de redire ce qui a certainement déjà été dit et redit, j’ai voulu voir la chose autrement. Dans ce billet, je montrerai le coté positif de l’inégalité ; je vais m’efforcer de présenter l’inégalité comme une source de développement, comme une source de motivation supplémentaire pour l’évolution. Lire la suite de « Quand l’inégalité fait avancer – mon billet pour le BlogActionDay2014 »

Mariés devant le l'aise © Thierry Seguin (fr.thierryseguin.com)

Chères Camerounaises, le mariage n’est pas une prise en charge…

Les camerounaises sont bizarres hein. Certaines, en tout cas. Après que leurs familles en aient fait voir de toutes les couleurs à leurs prétendants, elles prennent le relais, une fois dans leurs ménages. Il faut les entendre bavasser entre-elles au quartier : « Moi hein, quand je vais me marier hein, que mon mari ne pense même pas qu’il va gérer mon argent. D’ailleurs, qu’il ne croie pas que parce que je travaille il ne va plus me donner l’argent de poche ! » C’est quand elles se marient, qu’on se rend compte que ce n’était pas des paroles en l’air !

Lire la suite de « Chères Camerounaises, le mariage n’est pas une prise en charge… »

Femme camerounaise, à quand ton indépendance ?

Coco Argentée, artiste musicienne Camerounaise
Coco Argentée, artiste musicienne Camerounaise – Crédit photo: www.culturebene.com

Singulière histoire que celle racontée par l’excellente Coco Argentée, artiste musicienne camerounaise dont la carrière a atteint la vitesse de croisière, dans la chanson Coco carbure contenue de son dernier album intitulé Trésor. La chanson raconte l’histoire d’une demoiselle qui soutient son gars pendant qu’il galère. Mais quand le bon monsieur sort enfin la tête de l’eau, il jette la pauvre pour une waka – une prostituée – qui n’a même pas souffert pour lui. Lire la suite de « Femme camerounaise, à quand ton indépendance ? »