Les régions francophones seront-elles « contaminées » par la crise anglophone ?

Après plus d’un an de combats dans les régions anglophones, les incursions répétées de combattants sécessionnistes dans les villages francophones limitrophes aux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest semblent indiquer que le conflit pourrait s’étendre à d’autres régions. Lire la suite de « Les régions francophones seront-elles « contaminées » par la crise anglophone ? »

Le matricule ou la vie : le choix difficile des enseignants affectés en zone anglophone

Cela fera bientôt 3 ans que deux régions du Cameroun sont touchées par une crise qui a évolué des revendications corporatistes des syndicats d’avocats et d’enseignants à une guerre de sécession en passant par des actions de désobéissance civile et par des manifestations plus ou moins pacifiques. En trois ans, la violence a lentement évolué, et parmi les victimes qui se comptent par milliers, figurent en bonne place les enseignants. Ces derniers affectés dans des zones de conflit parfois désertées même par les autorités administratives bénéficiant pourtant de la protection de l’armée, font face à un difficile dilemme : faut-il sauver sa vie ou son matricule ? Lire la suite de « Le matricule ou la vie : le choix difficile des enseignants affectés en zone anglophone »

Idriss Deby Itno - Crédit photo: 45enord.ca

Idriss Deby : sauveur ou visionnaire ?

Il y a deux jours, on apprenait que le président tchadien Idriss Deby Itno allait envoyer un contingent de l’armée tchadienne en renfort à l’armée Camerounaise qui depuis un bon bout de temps, est aux prises avec les membres de la secte islamique Boko haram dans l’extrême-nord du pays. Les Camerounais, champions des polémiques, ont immédiatement déclaré que le Cameroun avait perdu, ou allait perdre la guerre contre les terroristes, et que c’est la raison pour laquelle le président Paul Biya a fait appel à son homologue tchadien. Mais à bien y refléchir, Idriss Déby est-il un sauveur ? Ou alors simplement un visionnaire ? Lire la suite de « Idriss Deby : sauveur ou visionnaire ? »