Pour que cessent les violences conjugales

Dans la société africaine, les violences conjugales sont un phénomène que beaucoup considèrent comme normal, au point où, quand on est témoin, ou pire, quand on est victime, on laisse faire. Au Cameroun, cette façon de penser est tellement encrée dans certaines cultures qu’il se dit que pour certaines femmes, la bastonnade est une preuve d’amour ! Selon une étude menée par le PNUD Cameroun, en 2014, 36,1% des femmes et 39% des hommes âgés entre 15 et 49 ans déclarent que le mari a le droit de frapper sa femme pour des raisons banales comme par exemple si elle se dispute avec lui, si elle brûle la nourriture, ou alors si elle sort sans le lui dire. C’est dire si le mal est profond. Lire la suite de « Pour que cessent les violences conjugales »

La guerre des langues

Le 20 mars dernier, journée internationale de la francophonie, j’ai eu un court – trop court – échange sur twitter avec la mondoblogueuse Mariam Sorelle au sujet de l’impact positif que cette organisation pouvait avoir sur les langues nationales africaines. Tout est parti d’un tweet de Mariam dans lequel elle citait Albert Lourde. Ce dernier affirmait que « La Francophonie doit aider les enfants à être formés dans leurs langues nationales avant le Français ». Abondant dans son sens, Mariam essayait de me faire comprendre que la francophonie pouvait œuvrer pour le développement des langues et de la culture de ses états membres situés en Afrique. Inutile de dire que je n’étais pas de son avis. Lire la suite de « La guerre des langues »

À quoi sert l’école ?

Si on considère qu’une journée de cours dure environ 8 heures de temps, on se rend compte que, pendant un bon nombre d’années, nous passons le plus clair de notre temps à l’école. Quand en plus on rajoute les heures passées à réviser et à faire les devoir à la maison, on conclut que l’école prend une place considérable dans nos vies. Mais à la fin, un tel investissement (en temps et en argent), pour quel résultat ? Longtemps après les indépendances, je pense qu’il est plus que temps de s’interroger sur l’utilité de l’éducation que nous avons reçue et qu’on donne à nos enfants dans les écoles. Lire la suite de « À quoi sert l’école ? »

Credit photo: gabonactu.com

Leurres et lueurs

Rassurez-vous, je n’ai pas l’intention de parler du recueil de poèmes – que j’imagine excellent – de  Birago Diop qui porte ce titre. Je ne pense pas avoir une plume aussi belle que celle d’Anna Keds qui, dans son blog, empeche la bibliotheque africaine de bruler. C’est que, quand j’observe la plupart de mes frères réagir (le mot n’est même pas approprié) face à certains évènements, je ne peux m’empêcher de penser à ce titre – j’espère que je lirai l’œuvre un de ces quatre… Lire la suite de « Leurres et lueurs »

A qui s'adressait réellement Hollande?

Laissons-les se représenter !

Ils sont nombreux en Afrique, ces chefs d’État qui croient qu’ils sont nés avec le fauteuil présidentiel collé au cul. Que ce soit au Cameroun, au Togo, au Bénin ou au Burundi, ces hommes que le peuple rejette font semblant d’être sourds et aveugles aux souffrances de tous ces gens qui crient leur ras-le-bol dans les rues. Mais malgré les protestations, ces hommes, censés représenter le peuple, s’accrochent de toutes leurs forces au pouvoir. L’exemple du Burundi le démontre assez : ils ne partiront jamais. Jamais ! C’est à nous, c’est au peuple de les bouter hors de « leurs » palais. Mais pour cela, nous devons utiliser la bonne méthode. Lire la suite de « Laissons-les se représenter ! »

En réalité, ce n’est pas la mèche le problème

Depuis quelque temps déjà, le vent de la révolution « nappy » souffle sur les têtes (et dans les cheveux) de nos sœurs africaines. Les nappy, ce sont ces femmes qui ont décidé d’assumer leur identité culturelle en refusant désormais d’utiliser tout artifice ou accessoire qui pourrait les faire ressembler aux individus d’une autre race, ou aire culturelle ou géographique. Comme on peut s’y attendre, la première cible de ces guerrières aux cheveux crépus, ce sont les mèches. Mais la mèche est-elle vraiment le problème ? Lire la suite de « En réalité, ce n’est pas la mèche le problème »

Crédit photo: lesptitsmwana.com

Ces [pré]noms qui pèsent trop lourd

La semaine dernière, je regardais pour la deuxième fois cet excellent film intitulé Le Prénom dans lequel des amis se disputent parce que l’un d’eux prétend vouloir, appeler son fils « Adolf », comme Hitler. Les autres ne conçoivent pas qu’on puisse donner à un enfant le prénom d’un tel personnage, à cause des crimes qu’il a commis. Le problème soulevé dans le film, s’il peut apparaître banal à certains, est pourtant d’une importance capitale. Et ça, nos parents, même les jeunes parents, ne semblent pas encore l’avoir compris ici en Afrique. Lire la suite de « Ces [pré]noms qui pèsent trop lourd »

Crédit photo: lemonde.fr

Pleurer ne suffit pas!

J’ai voulu commencer ce billet par une formule de politesse (à la façon de mes frères togolais) de peur que mes émotions, si elles prennent le dessus, ne me fassent apparaître à vos yeux comme un individu dépourvu d’éducation. J’ai essayé, mais je n’ai pas pu retrouver ces formules toutes faites pourtant enfouies dans mon cerveau. J’imagine que les tueries qui ont eu lieu à Garissa au Kenya il y a quelques jours n’ont pas laissé assez d’espace à quoi que ce soit d’autre. Je crois que ces 147 nouvelles victimes, dont le massacre fait suite à d’autres tueries qui, il y a de cela quelques mois, avaient déjà ébranlé l’Afrique, ont eu de quoi occuper mon esprit. Au diable la politesse, allons à l’essentiel ! Lire la suite de « Pleurer ne suffit pas! »

Crédit photo: mangovoyagesaventure.com

La paille que la religion voit dans l’œil des traditions africaines… – #TBC

La dernière fois que je suis allé à l’Église, c’était il y a très très longtemps. Depuis j’ai arrêté, peu convaincu par ce que j’y voyais ou entendais. Mais, quand j’entends les fervents chrétiens me dire avec tout le sérieux dont ils sont capables que les traditions africaines sont des pratiques diaboliques, j’ai bien envie de leur rire au nez. Je le fais très souvent, d’ailleurs. Oui, car en réalité, quand j’essaie de faire la comparaison, je me demande bien où est la différence entre les traditions africaines et les pratiques chrétiennes spécifiquement. Lire la suite de « La paille que la religion voit dans l’œil des traditions africaines… – #TBC »

Quand les malheurs des uns font la joie des autres

On dit dans la bible que Cham, fils de Noé, fut maudit par ce dernier après qu’il ait vu la nudité de son géniteur qui était ivre. Toujours d’après la bible, Cham, dont la malédiction a été en réalité proférée contre son fils Canaan, est l’ancêtre des peuples noirs d’Afrique (Genèse 9, 22-27). Cette malédiction est-elle la cause des malheurs de l’Afrique noire ? Je n’en suis pas certain. Mais ce dont je suis à peu près sûr, c’est que nos malheurs viennent aussi et surtout du manque de solidarité flagrant, de l’inimitié sans fondement et d’une stupide rivalité sans enjeu qui existe entre certains peuples d’Afrique. Lire la suite de « Quand les malheurs des uns font la joie des autres »

Francois Hollande

Lettre à Monsieur François Hollande

Cher monsieur Hollande,

Je prends aujourd’hui la peine de vous adresser cette lettre, suite à votre intervention lors de la cérémonie de lancement du sommet de la Francophonie qui s’est tenue à Dakar au Sénégal il y a quelques jours.

En effet, dans votre discours, vous avez jugé bon de rappeler aux chefs d’État des pays membres de la Francophonie qui seraient tentés de se maintenir au pouvoir en violant la constitution, et en faisant fi de la volonté du peuple, que vous apporterez tout votre soutien à la société civile et à l’opposition pour les déloger du pouvoir. Lire la suite de « Lettre à Monsieur François Hollande »

Crédit photo: Katrin Gänsler

Homosexualité en Afrique : la pilule difficile à avaler

Dans plusieurs pays d’Afrique, s’il est une question qui divise, c’est bien celle de la légalisation de l’homosexualité. Si les avis des uns et des autres divergent sur la question, il n’en demeure pas moins vrai qu’une bonne partie de la population jeune se pose encore beaucoup de questions sur l’attitude à adopter face à ce phénomène (Lisez les articles des blogueurs Gilbert Lowossou et Judith Gnamey sur le sujet). Selon les standards européens, condamner ou réprimer l’homosexualité constitue une atteinte aux droits de l’homme et à la liberté des individus. Mais nous, en Afrique, devons-nous adopter ces standards ? Au vu du contexte Camerounais (et par extension africain), peut-on traiter l’homosexualité de la même façon qu’en Europe et en Amérique ? Lire la suite de « Homosexualité en Afrique : la pilule difficile à avaler »

Enterrement des victimes d'ébola - Crédit photo: carrapide.com

Ebola : missile à tête chercheuse ?

La semaine dernière, quand j’ai appris qu’un cas d’infection par le virus Ebola avait été diagnostiqué aux États-Unis, je me suis dit, « il n’y a pas que les Africains qui en sont infectés finalement. » Vous savez, on a dit tellement de choses sur l’origine de ce virus en Afrique. Je me suis dit que ce cas diagnostiqué chez ceux qu’on accusait d’avoir créé et inoculé le virus aux Africains allait peut-être faire taire les mauvaises langues. Mais j’avoue que je me pose des questions. Depuis hier, j’apprends que des patients américains ont été guéris de la maladie, comme d’autres malades non africains. Les Africains sont-ils les seuls qu’Ebola décide de tuer ? Lire la suite de « Ebola : missile à tête chercheuse ? »