Enseignant et élèves - Crédit photo : rfi.fr

05 octobre, journée mondiale des discours stériles (2)

En 2009, le thème de la journée mondiale de l’enseignant était « Pour bâtir l’avenir, investissons dans les enseignant(e)s maintenant. » Une tentative d’analyse nous a conduits à constater que rien de concret allant dans le sens de l’amélioration des conditions de travail de ces derniers n’a été fait jusqu’ici. Des investissements, s’il y en a eu, n’ont certainement pas été au profit des enseignants qui continuent de travailler dans des classes surpeuplées tout en manquant cruellement d’outils pédagogiques. Une année est passée, on a tout oublié. Nous sommes donc en 2010.

Lire la suite de « 05 octobre, journée mondiale des discours stériles (2) »

Défilé des enseignants - Crédit photo: stooffyenafrique.blogspot.com

05 octobre, journée mondiale des discours stériles (1)

Quelqu’un m’a dit une fois, « Quand on accorde une journée à un groupe de personnes, ça signifie que ces gens-là ont des problèmes ». J’ai ri. Mais il n’avait pas tort. En y réfléchissant bien, on se rend compte que ce n’est pas faux. Tenez, les femmes ont des problèmes, elles ont le 08 mars – on en parlera très bientôt dans ce blog ; les enfants africains ont des problèmes, ils ont leur journée internationale le 16 juin ; les personnes âgées ont des problèmes, elles ont leur journée internationale le 1er octobre ; étant donné que les enseignant ont une journée à eux consacrée (le 05 octobre), il semble évident qu’eux aussi, on leurs problèmes.

Lire la suite de « 05 octobre, journée mondiale des discours stériles (1) »

Ma salle de classe, comme si vous y étiez

Bienvenue au cours d’anglais dispensé aux élèves francophones

Un enseignant en classe - Crédit photo: www.rfi.fr
Un enseignant en classe – Crédit photo: www.rfi.fr

Le métier d’enseignant est parmi les plus critiqués au Cameroun, et c’est certainement le plus dénigré aussi. Un ami m’a un jour dit, « Vous vous plaignez même pourquoi, vous les enseignants ? Votre travail là est très facile. Il suffit seulement d’aller en classe et de bavarder pendant une ou deux heures avec les élèves. C’est difficile ? Et en plus, vous avez trois mois de vacances chaque année. Votre salaire là est même trop élevé, hein. On vous paye pour rien. » Je me suis abstenu d’argumenter, regrettant de ne pouvoir l’emmener dans l’une de mes classes pendant quelques heures, pour qu’il goûte un peu à la facilité qu’il venait de décrire.

Aujourd’hui, c’est décidé : je vous emmène avec moi en classe, pour que vous puissiez découvrir mon univers, et faire l’expérience de l’enseignement. Lire la suite de « Ma salle de classe, comme si vous y étiez »

Au Cameroun, on fabrique des expatriés

Crédit photo: Fotso Fonkam
Crédit photo: Fotso Fonkam

Aliénation linguistique et culturelle : un frein pour le développement socioculturel

Dimanche dernier, la faim m’a fait sortir de mon terrier. Sous peine de crever d’inanition, je me suis retrouvé obligé de faire le marché pour acheter quelque chose à préparer. Après quelques tours dans les boutiques des gros Alhadji, je m’arrête devant une vieille grand-mère qui séchait patiemment derrière quelques tomates toutes rabougries, étalées à même le sol. « C’est combien la tomate, dada ? » J’ai à peine fini de parler que la mémé dégaine et m’envoie une rafale de paroles en fufuldé – « Ekié, la mère-ci. On t’a envoyée ? » Normalement, je ne pige pas rien à son baragouin. Finalement, je lui donne mon argent et repars avec ce qu’elle a jugé bon de me donner comme tomate. Je n’avais pas trop le choix, hein. C’était ça ou dormir l’estomac dans les talons. Lire la suite de « Au Cameroun, on fabrique des expatriés »

L’humour au Cameroun : caractéristiques et conséquences sur le plan éducatif

Jean Miché Kankan, célèbre humoriste camerounais - Crédit photo www.nkul-beti-camer.com
Jean Miché Kankan, célèbre humoriste camerounais – Crédit photo www.nkul-beti-camer.com

Qui au Cameroun, jeunes et vieux, hommes et femmes, pourrait prétendre ne pas savoir qui est Jean Miché Kankan, cette icône de l’humour camerounais qui s’est malheureusement éteint il y a quelques années ? Oui, Jean Miché a marqué les esprits, inspiré les jeunes et les moins jeunes, créé un style qui a marché – et qui continue à divertir le public. Avec lui et même après lui, plusieurs humoristes ont émergé, plusieurs styles se sont développés.
Mais, au juste, qu’est-ce qui fait rire chez ces artistes ? Lire la suite de « L’humour au Cameroun : caractéristiques et conséquences sur le plan éducatif »

Femme camerounaise, à quand ton indépendance ?

Coco Argentée, artiste musicienne Camerounaise
Coco Argentée, artiste musicienne Camerounaise – Crédit photo: www.culturebene.com

Singulière histoire que celle racontée par l’excellente Coco Argentée, artiste musicienne camerounaise dont la carrière a atteint la vitesse de croisière, dans la chanson Coco carbure contenue de son dernier album intitulé Trésor. La chanson raconte l’histoire d’une demoiselle qui soutient son gars pendant qu’il galère. Mais quand le bon monsieur sort enfin la tête de l’eau, il jette la pauvre pour une waka – une prostituée – qui n’a même pas souffert pour lui. Lire la suite de « Femme camerounaise, à quand ton indépendance ? »

Enseignement secondaire au Cameroun: pourquoi ça ne marche pas?

Des élèves du secondaire en classe
Crédit photo: www.journalducameroun.com

C’est septembre. La rentrée scolaire est là, avec toutes les agitations qu’on lui connait : les parents qui se battent pour inscrire leurs enfants, des établissements qu’on crée à tout coin de rue, les enseignants qu’on mute, les proviseurs qu’on nomme etc. Chaque septembre, c’est le même scénario : bousculades, plaintes, négociations, magouilles… Lire la suite de « Enseignement secondaire au Cameroun: pourquoi ça ne marche pas? »