Requiem pour Dominique

On est le 24, et comme chaque mois, les fonctionnaires camerounais attendent impatiemment la mort de Dominique. Dans les foras et groupes sur différents réseaux sociaux, il y a toujours un collègue anxieux qui demandera des nouvelles de l’infortuné, « Dominique est déjà mort ? » On lui répondra un truc du genre, « Non, pas encore. Mais il agonise déjà. Je crois que demain il aura rendu l’âme… »

Dominique, le sauveur…

Vous vous demandez qui est ce Dominique dont on souhaite la mort ? J’ai été autant étonné la première fois que j’ai entendu parler de lui. Je me souviens que c’était à travers un post dans un groupe sur facebook qui annonçait simplement « Dominique est mort ».

Mais le plus intrigant, c’était les commentaires. Beaucoup répondaient « Enfin ! », d’autres s’indignaient même, « Il attendait quoi depuis là ? ». C’est en lisant les commentaires qui demandaient « Dans quelle banque ? », que j’ai compris.

C’est ce qu’on appelle une bonne nouvelle – Capture d’écran réalisée sur facebook

En fait Dominique c’est le sauveur, c’est une sorte de Jésus qui doit mourir chaque mois pour que le fonctionnaire camerounais puisse survivre, payer son loyer, rembourser ses dettes, boire ses bières, gérer ses petites, etc. Si vous n’avez toujours pas compris, la mort de Dominique c’est le signe que les salaires sont déjà disponibles dans les banques, un peu comme la fumée blanche qui indique qu’un nouveau pape a été désigné.

Fonctionnaire pauvre et très endetté

En général, le fonctionnaire camerounais est pauvre et très endetté – surtout s’il est un tant soit peu honnête. Il suffit de voir l’affluence qu’il y a devant les banques dès que la mort de Dominique est confirmée pour s’en rendre compte. D’ailleurs, il arrive parfois que certains aillent attendre le corps de Dominique devant leurs banques, plusieurs heures avant sa mort.

Je me rappelle quand j’étais à Maroua, certains fonctionnaires qui habitaient les villes voisines avaient l’habitude d’arriver la veille du jour de la paye (le 25 du mois) et de passer la nuit dans les distributeurs pour être les premiers alignés devant les guichets le lendemain.

Il n’est pas encore mort, frère. Attends encore un peu – Capture d’écran réalisée sur facebook

La vérité c’est qu’au Cameroun, il est très difficile le fonctionnaire lambda – entendez celui qui ne gère pas de budget, et qui n’a pas d’avantage de service en espèces sonnantes et trébuchantes – de joindre les deux bouts. Avec le temps, les charges augmentent, les responsabilités aussi. Mais les salaires ne suivent pas vraiment le rythme. Résultat ? On est obligés de s’endetter pour pouvoir s’en sortir, et quand en début de mois on a payé ses dettes, on prie pour que Dominique meure le plus tôt possible.

Tout le monde déteste Chris* Dominique

À bien y regarder, les fonctionnaires ne sont pas les seuls à souhaiter la mort de ce pauvre Dominique. Comment je le sais ? Eh bien, les tenanciers de bars ont tous le sourire aux lèvres dès qu’ils commencent à voir les gens s’aligner devant les banques. Parce que, dès qu’on quitte les guichets et les distributeurs, la prochaine escale c’est le bar le plus proche (parfois situé juste en face de la banque). Je parie qu’ils prient même pour que Dominique meure deux fois par mois.

Avec le temps même nos petites sœurs et petits frères ont compris que dès le 24 ou le 25 il faut déjà commencer à biper tonton pour lui rappeler qu’il a promis l’argent de poche. Ma sœur à moi, chaque fois que j’avais de l’argent à lui envoyer, était la première à me rappeler qu’on est déjà le 25 – comme si je pouvais oublier !

En fait, tout le monde déteste Dominique, parce que sa mort fait vivre les activités commerciales, sa mort fait le bonheur des bailleurs et des créanciers, sa mort met les petites en haut. Les effets de sa mort ne durent qu’une ou deux semaines dans le meilleur des cas, mais c’est mieux que rien, avouons.

Mourra, mourra pas ?

Ce mois-ci, les rumeurs courent que Dominique ne mourra pas – du moins pas dans l’immédiat. On raconte qu’il a été évacué en Europe pour être soigné. En fait, ça fait plus de trois semaines qu’il n’est pas possible d’imprimer les bulletins de solde au ministère des finances. La machine (je ne sais pas laquelle) serait en panne, et jusqu’à maintenant le problème persiste. Des experts auraient été appelés depuis l’Europe pour venir nous donner un coup de main.

Donc, tout ce charabia, c’était juste pour vous dire qu’on attend, qu’on est tous en prière pour que Dominique meure enfin…

_____

* Tout le monde déteste Chris (Everybody Hates Chris) est une série télévisée américaine créée par Ali LeRoi et Chris Rock, diffusée en 2005 (Source wikipédia).

15 commentaires sur “Requiem pour Dominique

  1. Je me suis bien marrée Will! Mon lexique s’enrichit. #Dominique! Trop forts les foirés! Mais tu n’abordes pas suffisamment le sort de la famille nucléaire quand les petites, le bar et quelques autres sangsues ont absorbé ce qu’elles pouvaient… Bon j’attends le next billet pour nous dire comment malgré tout les gars s’en sortent…

    1. Vrai, on est curieux de savoir comment le gars gère sa mégère et sa marmaille quand il a désintéressé les sangsues. Hahahahaha!

    1. Je me suis un peu renseigné, mais je n’ai pas eu d’explication vraiment solide sur l’origine de l’expression, malheureusement. La seule chose sur laquelle tous ceux qui intervenaient étaient d’accord, c’était que le nom Dominique vient de DSK, l’ancien boss du FMI. Donc, on a automatiquement associé le prénom Dominique à l’argent. Maintenant, pourquoi sa mort signifie-t-elle que l’argent est disponible dans les banques, ça reste un mystère pour moi. Bien sûr, si j’ai plus d’infos je reviendrai dessus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *