Enfants 2.0 - Crédit photo: ticanalyse.com

Les enfants 2.0, enfants des TIC

Quand nous étions petits, il ne fallait pas grand-chose pour nous distraire. À l’époque, rares étaient les maisons où vous pouviez trouver un poste de télévision. D’ailleurs, les programmes ne commençaient pas avant 18 heures et ne continuaient pas après minuit – c’est dire si les enfants regardaient beaucoup la télévision.

À cette époque, en termes de distraction, on avait quand même l’embarras du choix : on jouait aux billes ou aux bouchons (le jeu de billes, mais avec des capsules de bières ou de jus), ou encore aux petits goals (comme un match de foot, mais dans un espace plus étroit et avec des goals d’au plus 50 cm de longueur, matérialisés par deux pierres). D’autres jouaient à Bandit-police (le jeu consistait à former deux groupes, un constitué de policiers qui devaient poursuivre et arrêter les membres du deuxième groupe, les bandits) ou à cache-cache. Il y avait également ceux qui dessinaient, lisaient ou se racontaient des contes. En ce moment là, on nous appelait « les enfants de Paul Biya » parce que nous étions nés après son couronnement.

Aujourd’hui, on peut dire que les choses ont changé. Quand certains de mes amis voient mon fils de trois ans et demi manipuler mon smartphone

Allô? Oui, c'est le directeur...
Allô? Oui, c’est le directeur…

Android sans aucune difficulté, choisir les jeux qui lui plaisent, écouter la musique qu’il veut ou bien regarder les vidéos enregistrées dans l’appareil, ils semblent tomber des nues. Pourtant, ce n’est pas extraordinaire, ce qu’il fait. De nos jours, les enfants semblent avoir des aptitudes innées en TIC, contrairement à nous.

Généralement, c’est avant deux ans que les enfants découvrent le téléphone portable. Et pas en tant qu’objet, hein. Il est assez courant de voir un de ces lutins, encore incapable de marcher, mais tenant déjà maladroitement un téléphone à l’oreille. Avec le temps, les choses deviennent pires : laissez-leur votre téléphone pour quelques instants, et vous risquez de ne plus reconnaître l’appareil. Ces geeks hauts comme trois pommes, sont en effet capables de reconfigurer votre appareil de façon à vous empêcher de l’utiliser.

Laissez votre ordinateur à leur portée : ils s’empressent de lancer le fameux Zuma. Le clavier et la souris n’ont plus aucun secret pour ces enfants. Je me souviens que mon fils, encore incapable de marcher, avant même d’avoir prononcé son premier mot, pianotait systématiquement sur tout clavier qui passait à sa portée et portait instinctivement à son oreille tout objet ressemblant à un téléphone.

A peine trois ans, et pourtant déjà habitué à l'ordinateur
A peine trois ans, et pourtant déjà habitué à l’ordinateur

Plus futés que nous, et beaucoup plus précoces, les enfants d’aujourd’hui (on dit ici les enfants Android) sont capables d’interpréter, mieux que nous à leur âge, une scène « hot » dans un film. Plus curieux, ils sont plus facilement tentés de fumer ou boire, s’ils voient faire pareil.

Les enfants 2.0, enfants des TIC ou alors enfants Android si vous préférez, sont des êtres pleins d’intelligence et de perspicacité. Cependant, ils ont besoin de plus d’attention de la part de leurs parents, tuteurs et éducateurs car leur potentiel, s’il n’est pas bien canalisé peut rapidement devenir nocif autant pour eux que pour la famille ou bien la société toute entière.

2 commentaires sur “Les enfants 2.0, enfants des TIC

  1. Bjr Will, la famille FONKAM reclame le paiement du droit à l’image pour tous leurs fils (filles) et petits fils (filles) que tu utilise pour tes illustrations.

    Bsr , je suis charlie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *