Enfants de rue à Garoua - Crédit photo: leseptentrion.net

Vendeur de « guéraadé* » à Maroua

Pendant mon séjour à Maroua, j’ai eu un élève dans ma classe de « Form One », dont je ne vais pas citer le nom ici, mais que j’ai remarqué après le premier devoir de français que j’ai administré dans leur classe. Ce qui m’a frappé chez lui, c’est qu’il écrivait mal, très mal. Je me souviens que même son nom était indéchiffrable sur sa feuille de composition. Et en plus, il avait de très mauvaises notes en français. Mais ce n’est pas ce qui lui vaut de figurer dans ce blog. Lire la suite de « Vendeur de « guéraadé* » à Maroua »

Les casques bleus, la force armée de l'ONU - Crédit photo: un.org

Si l’hypocrisie tuait, l’ONU ne serait plus

Dans une correspondance adressée à l’État camerounais le 31 décembre 2014, le chef du bureau de l’ONU pour l’Afrique centrale adressait ses félicitations à l’armée camerounaise pour sa bravoure dans la bataille qu’elle livre à Boko Haram depuis quelques temps déjà. Ici chez nous, on a bombé les poitrines, trop fiers pour voir que cette correspondance n’avait rien de sincère. Lire la suite de « Si l’hypocrisie tuait, l’ONU ne serait plus »

Idriss Deby Itno - Crédit photo: 45enord.ca

Idriss Deby : sauveur ou visionnaire ?

Il y a deux jours, on apprenait que le président tchadien Idriss Deby Itno allait envoyer un contingent de l’armée tchadienne en renfort à l’armée Camerounaise qui depuis un bon bout de temps, est aux prises avec les membres de la secte islamique Boko haram dans l’extrême-nord du pays. Les Camerounais, champions des polémiques, ont immédiatement déclaré que le Cameroun avait perdu, ou allait perdre la guerre contre les terroristes, et que c’est la raison pour laquelle le président Paul Biya a fait appel à son homologue tchadien. Mais à bien y refléchir, Idriss Déby est-il un sauveur ? Ou alors simplement un visionnaire ? Lire la suite de « Idriss Deby : sauveur ou visionnaire ? »

Donc les Camerounais aussi sont Charlie ?

Ma mère nous racontait autrefois que sa grand-mère, après la mort de son mari, avait pris l’habitude pour le moins étonnante de s’arrêter systématiquement à chaque deuil qu’elle rencontrait et d’y aller pleurer le mort, qu’elle le connaisse ou pas. J’imagine la surprise des familles endeuillées en voyant débarquer une inconnue qui pleure leur mort plus fort qu’elles-mêmes. Nous en avions ri, à l’époque. Aujourd’hui, ça me fait moins rire, surtout quand je vois mes compatriotes se comporter comme mon arrière-grand-mère – ils font même pire qu’elle – avec la mort des journalistes de Charlie Hebdo. Lire la suite de « Donc les Camerounais aussi sont Charlie ? »

Charlie Hebdo - Crédit photo: news.com.au

Charlie hebdo : fallait s’y attendre

Hier, un acte odieux a été commis à la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo. Bilan de l’attaque, 12 morts inutiles et 65 millions de blessés.  65 millions, en France seulement, car il serait faux de dire que le monde entier n’a pas été secoué par cet attentat qui a touché non seulement des familles mais pire s’est attaqué à la liberté d’expression. Au-delà des larmes qu’on a versées et de la douleur qu’on a ressentie, nous devons admettre que cet attentat était prévisible, et ce pour plusieurs raisons. Lire la suite de « Charlie hebdo : fallait s’y attendre »

Quand les malheurs des uns font la joie des autres

On dit dans la bible que Cham, fils de Noé, fut maudit par ce dernier après qu’il ait vu la nudité de son géniteur qui était ivre. Toujours d’après la bible, Cham, dont la malédiction a été en réalité proférée contre son fils Canaan, est l’ancêtre des peuples noirs d’Afrique (Genèse 9, 22-27). Cette malédiction est-elle la cause des malheurs de l’Afrique noire ? Je n’en suis pas certain. Mais ce dont je suis à peu près sûr, c’est que nos malheurs viennent aussi et surtout du manque de solidarité flagrant, de l’inimitié sans fondement et d’une stupide rivalité sans enjeu qui existe entre certains peuples d’Afrique. Lire la suite de « Quand les malheurs des uns font la joie des autres »