Jeune malienne

La petite Fadimatou

J’ai rencontré Fadimatou il y a quelques années ; j’étais alors un jeune enseignant fraîchement affecté au lycée bilingue de Maroua. Cette année-là, j’avais parmi les classes que j’enseignais une sixième spéciale. Pour ceux qui sont étrangers à cette appellation, les classes spéciales sont des classes réservées aux élèves les plus brillants. On y accède à l’issue d’un concours organisé au sein de l’établissement, parmi les élèves de la classe de sixième. Lire la suite de « La petite Fadimatou »

Kah Wallah, Maurice Kamto

Appel à l’opposition camerounaise : il sera bientôt trop tard !

Ces derniers temps au Cameroun, on entend de plus en plus d’appels à la violence, au soulèvement. Sortie de nulle part, une nouvelle « race » d’opposants a pris en otage les réseaux sociaux et y injectent le venin de la désobéissance civile et de la révolte. Armée de claviers et de souris, cette e-opposition basée en Europe et aux USA, espère faire du Cameroun une réplique du Burkina Faso. Oublie-t-elle que les Camerounais ne sont pas des hommes intègres, mais plutôt des lions ? Ont-ils pensé aux conséquences qu’une révolution pourrait avoir sur la population camerounaise ? Ont-ils oublié février 2008 ? Mais non, déconnectés des réalités socioculturelles que nous vivons ici, ces derniers ne pensent qu’à remplacer Paul Biya sur le trône. Lire la suite de « Appel à l’opposition camerounaise : il sera bientôt trop tard ! »

Photo chipée sur facebook

« Cher collègue, bienvenue en enfer » (Quatrième partie)

Le trajet Mengong – Melane est beaucoup plus long que ce à quoi je m’étais préparé. Ça fait plus de 45 minute qu’on est partis de Mengong, et on n’est pas encore arrivés. Après avoir subi la pluie, après avoir plus d’une fois failli glisser, mais surtout après avoir traversé plusieurs villages, on semble près du but. Le moto-taximan vient de me dire en désignant des élèves qui rentraient des classes : « Voila les élèves de ton lycée. » Lire la suite de « « Cher collègue, bienvenue en enfer » (Quatrième partie) »

New Era Publishers, l’histoire d’un rêve

Mercredi dernier s’est tenu à l’Institut Français du Cameroun (IFC) à Yaoundé la conférence pour le lancement d’une nouvelle maison de publication dédiée à la BD (bande dessinée), New Era Publishers. Lorsque j’ai été convié à cette cérémonie, j’avoue avoir été un peu surpris, ne sachant pas trop ce que j’allais y faire exactement. C’est vrai, quoi : je ne suis pas journaliste, juste blogueur – un blogueur sceptique, de surcroît. Et puis, je me suis dit que j’allais assister à l’évènement, puis en parler si j’y trouvais un quelconque intérêt. Lire la suite de « New Era Publishers, l’histoire d’un rêve »

Le centre-ville de Mengong

« Cher collègue, bienvenue en enfer » (Troisième partie)

Il est 14 heures 30 environ, quand je quitte Mengong pour Melane à bord d’une moto, et en compagnie du chauffeur et d’un autre passager. D’après ma Big ressé qui vit à Mengong, on y sera au plus tard à 15 heures (elle m’a dit que le trajet se faisait en 25 minutes). Moi, je suis sceptique. Vous le seriez également, si vous étiez à ma place. Car si on doit payer 2.000 francs pour 25 ou 30 minutes de route alors qu’on paye la même somme pour 2 heures 30 (Yaoundé – Ébolowa), il y a lieu de se poser des questions. Bon, qui vivra verra. Lire la suite de « « Cher collègue, bienvenue en enfer » (Troisième partie) »

Crédit photo: Katrin Gänsler

Homosexualité en Afrique : la pilule difficile à avaler

Dans plusieurs pays d’Afrique, s’il est une question qui divise, c’est bien celle de la légalisation de l’homosexualité. Si les avis des uns et des autres divergent sur la question, il n’en demeure pas moins vrai qu’une bonne partie de la population jeune se pose encore beaucoup de questions sur l’attitude à adopter face à ce phénomène (Lisez les articles des blogueurs Gilbert Lowossou et Judith Gnamey sur le sujet). Selon les standards européens, condamner ou réprimer l’homosexualité constitue une atteinte aux droits de l’homme et à la liberté des individus. Mais nous, en Afrique, devons-nous adopter ces standards ? Au vu du contexte Camerounais (et par extension africain), peut-on traiter l’homosexualité de la même façon qu’en Europe et en Amérique ? Lire la suite de « Homosexualité en Afrique : la pilule difficile à avaler »

Gare Mengong-Ebolowa

« Cher collègue, bienvenue en enfer » (Deuxième partie)

Malgré les efforts que j’ai faits pour arriver à la gare très tôt, je n’ai pas pu voyager immédiatement. Ce n’est que vers 9 heures que le bus qui me conduit vers Ébolowa dans le Sud Cameroun quitte enfin la gare de Yaoundé. Malgré ma position très inconfortable, je parviens tout de même à m’endormir. Pas pour longtemps. Lire la suite de « « Cher collègue, bienvenue en enfer » (Deuxième partie) »

Revolution au Burkina Faso - Photo chipée su facebook

J’accuse le peuple camerounais !

Les 30 et 31 octobre derniers, le peuple burkinabé, comme un seul homme, se soulevait contre une dictature qui durait depuis « seulement » 27 ans. Au Cameroun, on a parlé, polémiqué, menacé le régime en place. Des gens cachés derrière leurs ordinateurs en Europe et en Amérique ont organisé des manifestations et des marches de protestation auxquelles ils n’allaient jamais pointer le bout de leur nez. « Le 06 novembre » disaient-ils, « nous allons manifester à la poste pour dénoncer le régime de Paul Biya ! Sa dictature a assez duré. »

Vous voulez manifester contre la dictature de Paul Biya ? Laissez-moi rire. Si cette « dictature » a pu fêter son 32ème anniversaire ce 06 novembre, c’est bien notre faute à tous. Oui, le peuple camerounais est coupable. J’accuse le peuple camerounais ! Lire la suite de « J’accuse le peuple camerounais ! »

« Cher collègue, bienvenue en enfer » (Première partie)

Quand mon nom est apparu sur la liste des enseignants mutés pour le compte de l’année scolaire 2014 – 2015, j’étais ivre de joie. Oui, car quand on a sa famille à plus de 1000 km de soi, c’est clair qu’on n’est pas à l’aise. Bref, passons. Sur la liste donc, mon nom apparaissait deux fois, et j’étais muté dans deux régions différentes. Puisque dans ma demande de mutation j’avais sollicité la région du centre, j’ai naturellement ignoré la note qui m’envoyait dans la région du Sud. J’ai donc fait un voyage pour mon lieu d’affectation au Centre, le lycée bilingue de Nguila. Expérience bouleversante (racontée ici). Par la suite, ayant appris que j’avais également été envoyé dans un lycée dans la région du Sud, j’ai jugé bon d’y aller, pour pouvoir effectuer un choix par la suite. Voici le récit de mon périple dans le Sud-Cameroun. Lire la suite de « « Cher collègue, bienvenue en enfer » (Première partie) »

Le jour où j’ai failli me faire braquer dans un taxi à Yaoundé

Chez nous au Cameroun, les taxis sont devenus très dangereux : quand ils ne causent pas des accidents sur la voie publique, ils se transforment carrément en pièges à rats. Plus d’une fois on a entendu parler de passagers agressés et dépouillés dans des taxis. Dernièrement, j’ai emprunté un taxi et le trajet n’a pas été de tout repos. Lire la suite de « Le jour où j’ai failli me faire braquer dans un taxi à Yaoundé »

Mondoblog, je ne vous félicite pas !

Novembre. Ça fait environ un mois et demi que la quatrième saison de l’aventure mondoblog a commencé. Depuis plusieurs semaines, 150 nouveaux blogueurs passionnés d’écriture postent chaque jour dans leurs blogs, partageant expériences et opinions avec des milliers de lecteurs à travers le monde. L’aventure s’annonçait belle, palpitante. Mais voilà, après quelques mois de familiarisation avec la plateforme, après plusieurs visites assidues sur le site mondoblog.org, je me suis rendu compte qu’il y a plusieurs facteurs de nature à décourager ou tout au moins à démotiver certains blogueurs qui ne demandent pourtant qu’à se faire entendre. Lire la suite de « Mondoblog, je ne vous félicite pas ! »

Crédit photo: africapresse.com

Ces Zones d’Éducation Prioritaire (ZEP) où l’éducation n’est pas une priorité

La dernière fois quand je suis allé à Nguila (en réalité je me suis arrêté à Ntui), j’ai eu à m’entretenir avec un enseignant à la Délégation Départementale des Enseignements Secondaires (DDES) du Mbam et Kim, qui me conseillait de rester dans ce département – rappelez-vous, j’ai eu deux mutations dans deux régions différentes – parce que c’était une Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP). Plus tard, j’ai été un peu intrigué par les fameuses ZEP. Vu l’enclavement du Mbam et Kim et les conditions de vie qu’on m’a décrites difficiles, j’ai décidé d’examiner ce concept de près. Lire la suite de « Ces Zones d’Éducation Prioritaire (ZEP) où l’éducation n’est pas une priorité »