Mariés devant le l'aise © Thierry Seguin (fr.thierryseguin.com)

Chères Camerounaises, le mariage n’est pas une prise en charge…

Les camerounaises sont bizarres hein. Certaines, en tout cas. Après que leurs familles en aient fait voir de toutes les couleurs à leurs prétendants, elles prennent le relais, une fois dans leurs ménages. Il faut les entendre bavasser entre-elles au quartier : « Moi hein, quand je vais me marier hein, que mon mari ne pense même pas qu’il va gérer mon argent. D’ailleurs, qu’il ne croie pas que parce que je travaille il ne va plus me donner l’argent de poche ! » C’est quand elles se marient, qu’on se rend compte que ce n’était pas des paroles en l’air !

Une fois dans le ménage vous constaterez que la bonne dame ne participe à aucun frais : à la fin du mois, c’est vous qui paierez le loyer. « C’est toi l’homme non ? Tu dois trouver un toit à ta famille. » Donc, vous payez le loyer. Quand il faut manger, elle vous tend la main, étonnée : « Tu dois prendre soin de ta famille. Mon argent ne peut pas servir à  faire à manger ! Tu es l’homme pourquoi ?  » Vous donnez l’argent. Quand les gens de la Camwater (société de distribution d’eau à peine buvable) et d’Eneo (société de distribution d’électricité intermittente) viennent avec pour eux de malchance (les factures), la bonne dame ne gère pas. Vous payez. Mais malgré tout ça, elle s’attend encore à recevoir des cadeaux, à faire des sorties – avec ou sans vous – à vos frais, à renouveler sa garde-robe. Tout ça dans votre salaire.

Essayez un jour, exaspéré, de lui demander à quoi sert son salaire. Vous entendrez des sottises du genre « Tu crois que je ne te demande pas l’argent pour mon lait  de toilette (éclaircissant) pourquoi ? J’achète avec mon argent ! Mes produits de beauté coûtent tel montant, c’est toi qui me donnes l’argent pour ça ? » Hallucinant, non ? Les plus polies se défendront ainsi, « Tu penses que l’argent de la ration que tu donnes là est suffisant ? Quand on arrive au marché les prix ont parfois augmenté ! » (ça ne diminue jamais) « C’est avec mon argent que je complète ! Hier, j’ai dû acheter un litre d’huile pour pouvoir faire le ndolè que tu avalais comme un revenant là. » Voilà, elle cherche déjà les problèmes. Conseil : n’insistez pas, sauf si vous êtres prêts pour une dispute. Parce que  dès que vous essayez de lui faire comprendre que l’argent que vous donnez pour le marché chaque mois peut suffire pour faire à manger, elle s’écrie, « Ok, désormais saches que je ne vais plus sortir mes cinq francs pour compléter l’argent de la ration. » Puis, le coup de grâce : « Quand j’étais chez mes parents je ne dépensais pas pour quoi que ce soit hein. Tu ne m’as pas épousée pour me faire souffrir chez toi. Tu dois d’occuper de moi ! » Tout est dit, et clairement, cette fois.

Ce qui est quand même paradoxal dans l’attitude de certaines de nos sœurs ici, c’est que ce sont elles les premières à demander, que dis-je, à exiger du respect, de la considération de la part des hommes. Comment peut-on respecter une personne qui, bien qu’ayant les moyens, ne fait aucun effort pour soulager celui qu’elle prétend aimer ?

Oui, mesdames, vous ne payiez pas de factures chez vos parents. Oui, vous ne vous êtes pas mariées pour souffrir. Oui, vous vous êtes mariées pour qu’on s’occupe de vous.

N’oubliez cependant pas que vous époux non plus ne payaient aucune facture quand ils étaient chez leurs parents ; eux non plus ne se sont pas mariés pour souffrir, ils se sont également mariés pour qu’on s’occupe d’eux.

Le mariage n’est pas une prise en charge, mesdames, mais la mise en commun de nos ressources (physiques, émotionnelles, financières, etc.) pour améliorer nos vies respectives.

21 commentaires sur “Chères Camerounaises, le mariage n’est pas une prise en charge…

  1. Eh ben dis donc, voila qui est tout dit! Pt etre qu elles ne l avaient pas encore vu sous cet angle. Maintenant, si. Tres beau texte. Bravo! 🙂

    1. Merci.
      On entend tellement de choses sur « l’argent de la femme » qu’on se demande si elles ne se marient pas seulement pour qu’on prenne soin d’elles.

  2. Si g payé courant tu vas payer de l’eau, ce vieux refrain vaut encore tout son pesant d’or. Lorsque les deux conjoints travaillent, c sur cette base ke les choses doivent se passer.

  3. Oui cest ca william vous n pouvez pas dire l contraire d c ki est ecrit
    QUI nettoie maison, vaisselle avant daller encore o travail?
    Qui lave tes habits , ceux des enfants?
    Qui les accompagne a lecole, anniv, ballade?
    Qui soccupe de leurs devoirs scolaires? Qui va faire l marche ki prepare? Trop de ki j prefere marreter la toi t vas faire 8h au travail et non d travail puis direction o bar entre vs deux la vie d ki est facile tes tu pose la question d savoir si tt c kelle fait la en dehors d ses 8h d travail n devrait elle pas meriter un salaire ? Les hoes et largent
    largent d la femme cest pr elle et elle est libre d participer aux depenses coe elle entend soyez moins faibles et assumez votre rang
    elle rembourse suffisamment la dot versee coe ca o pt ou vs devez encore a sa famille si cest ainsi k vs pensez

    1. Arlette,
      Ton commentaire réduit la femme à une bonne à tout faire dans la maison de son mari.
      Pour moi, la femme est plus que ça: Elle est actionnaire dans l’entreprise qu’est la famille.
      Quel respect espères-tu dans une maison où tu ne contribue pour rien? Tu laves les habits, les chaussures etc et tu aimerais être entretenue en retour! Dans ce cas, tu n’aurais pas dû te marier mais plutôt demander un emploi de domestique.
      Et le 8 mars, vous allez défiler pour réclamer l’égalité. C’est paradoxal…

  4. Salam à tous et toutes.
    Bien sûr que le mariage est une prise en charge, c’est même1 prise en charg totale! Au départ le chef de famille c’est qui? cest l’hom; la fem porte le nom de qui? de l’hom. Ds le couple l’hom est le pilote et la fem le co-pilote. C’est pas moi qui l’ait inventé, c’est Dieu notre Créateur qui l’a institué et de façon péremptoire, c’est à dire sans appel. Cela ne signifie pas que la fem ne doit pas aider aux dépenses dans le ménage quand elle le peut, et si elle le veut bien. Ce sera une bénédiction pr elle devant Dieu d’avoir assisté et aidé son époux pour des tâches qui ne relèvent pas de sa responsabilité.
    Déjà: elle assume le ménage, la cuisine, la lessive, l’éducation des enfants, c’est tout un programme avec un grand P!
    L’hom ne se marie pas pr que sa fem soit sa bonne à tout faire, il doit avoir les moyens d’engager un employé de maison.
    La femme est comme un oeuf qu’il faut bien entretenir. Et cet oeuf a pour rôle d’offrir un environnement de paix et de repos à son époux. Certes, encore faut il le savoir et le mettre en pratique.
    En gros, le mariage c’est toute une école, et il faut bien s’y préparer psychologiqmt d’abord, afin de mieux accepter le reste.
    A bientôt et bon Courage à TOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!
    WA SALAMU ALEYKUM !

    1. ADJ’,
      Arrête de réduire le rôle de la femme à faire la cuisine et le ménage. Elle vaut mieux que ça.
      L’homme est le chef de famille. Et en tant que chef, son rôle c’est de PRENDRE LES DÉCISIONS. Ça ne signifie pas qu’il doit tout payer.
      L’éducation des enfants ne revient pas à la femme. Les deux conjoints doivent y participer pour que les enfant aient la meilleure éducation qui soit.
      Comme tu l’as dit, la femme c’est le co-pilote. Je pense que dans un avion le co-pilote est très actif. Il assiste le pilote. Ce n’est pas un observateur inutile. C’est pour dire qu’en tant que co-pilote, la femme doit agir. Et pas seulement en effectuant les taches ménagères (il y a des domestiques pour ça).
      Peux-tu me dire quelle est la différence entre la femme telle que tu la décris et une domestique? Parce que je n’en vois aucune. Par contre la femme telle que je la vois, c’est celle qui assume des responsabilités dans sa maison, contribuant ainsi au bien-être des gens qu’elle aime.

      1. Justmt, Willy!, le rôle de l’hom n’est pas de prdre Les décisions de manière unilatérale!!!!!
        Les décisions doivent tjrs être le résultat d’un consensus, point!!!
        C’est donc te faire savoir que la femme a tjrs été active et à tous les niveaux dans le Couple Africain depuis nos arrières grands mères.
        Métissage culturel ne signifie pas aliénation. Savoir faire la part des choses permet d’éviter de se mélanger les pédales dans nos réflexions.
        Un peu d’histoire africaine authentique t’aiderait à beaucoup mieux comprendre . Sans oublier un minimum de connaissances religieuses . On éviterait ainsi beaucoup de polémique futile et inutile, car en fait, tout est écrit dans les livres saints. Il suffit de se rapprocher de ceux qui connaissent sans fanatisme aucun, afin de chercher à comprendre avec beaucoup d’Humilité le Message Divin à nous transmis par ses Saints Messagers. Tout est dit, nous n’inventons rien. Il faut apprendre à accepter, à s’accepter en tant qu’homme ou en tant que femme. Il ne s’est jamais agit d’égalité mathématique entre les 2 mais plutôt d’égalité complémentaire du fait de nos natures différentes et complémentaires.
        Connaitre, comprendre et appliquer nos droits et devoirs, surtout nos devoirs, mon frère ou mon fils Willy!
        Car au Jour du Jugement Dernier, chacun sera interrogé sur ses Devoirs et non sur ses Droits ! Wa SALAM !
        Good day to all of you, GOD BLESS YOU !

        1. Bonjour, ADJ’
          Je n’ai jamais dit que l’homme devrait être dictateur. Les décisions doivent être prises de concert avec la femme. Je dis juste que si elle ne contribue en rien dans la maison son avis n’aura pas autant de poids que si elle participe aux charges.
          Le métissage culturel n’est pas aliénation, mais le devient à partir de l’instant où on délaisse sa culture pour épouser celle des autres.
          Et c’est également le cas des religions qui prédominent en Afrique. Ce sont des cultures étrangères, importées en Afrique pour nous diviser.
          Les africains connaissaient Dieu avant l’arrivée des autres. L’enseignement que les religions importées donnent est le même que les pratiques religieuses africaines enseignent. Point besoin de lire bible ou coran pour savoir que tuer ou bien voler est mal.
          Mais bon, je suis prêt à apprendre l’histoire authentique africaine – pour les connaissances religieuses, je passe mon tour.
          Les livres saints dont tu parlent sont la plupart du temps le reflet d’une culture et d’une époque bien précise. Il faudrait donc les lire avec beaucoup de prudence.
          La femme et l’homme sont complémentaires. C’est valable sur tous les plans. Autant les finances que le reste.
          S’il faut parler de devoir, la femme en a également. Elle doit soutenir son mari sur tous les plan. Même financier. Sinon elle manque à ses obligations.

  5. Will accepte la verite. parfois discuter inutilement n sert a rien parce k pr toi tout tourne autour de largent et re ctification :une femme ki travaille en longueur de jrnee nest pas une boe a rien stp de mme k celles k t appelles domestiques
    ce k ns ignorons ici en afrik cest k ce st des filles tres bien payees en europe et usa malgre lutilisation des appareils menagers ki peuvent exister et stp st tres bien traites j veux dire ces histoires kon mange et on laisse tt sur la table parce kon compte sur elle ici nexistent quasi pas au minimum tu enleves tn plat utilise dc pr te dire « c n st pas de bonnes a tt faire »il ya un peu de respect parce kils ont compris k cest un travail coe tt le reste.
    j peux parier k cest tt un pb pr toi de participer aux taches menageres a la maison de facon egale qd t veux deja k la femme contribue equitablement sur l plan financier dt elle nest pt obligee

    1. Tu ne me comprends pas depuis le début. Je n’ai jamais dit que les domestiques sont bien ou mal payées (ça importe peu). J’ai juste dit que si une femme pense que son rôle dans le foyer se limite à entretenir la maison pour être entretenue en retour, alors elle ne vaut pas mieux qu’une domestique (puisque la domestique a pour rôle d’entretenir la maison).
      En outre, je n’ai pas dit que la femme doit participer à parts égales aux charges du foyer. J’ai dit juste qu’elle doit apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, aux dépenses de la maison. Si elle ne le fait pas, elle ne sera jamais respectée par le mari, et pire par la famille de son mari (en Afrique, on sait comment ça se passe).
      Pour terminer, tu ne peux pas affirmer que je ne participe pas aux taches ménagères, vu que tu n’a fait aucune vérification.

  6. Pr les verifications si tu veux on parie.mn pb s situe o niveau de boe a rien k tu emploies apres lecture de ma 1ere intervention cest ou j dis sais t une minute ce kelles valent ?par rapport a tn sujet la femme nest pas du tt oblige de participer mais lhoe oui elle l fait parce kelle vit les realites et a cette conscience k son couple doit evoluer(pr celles bien sur ki pensent ainsi)mais celles ki n contribuent pas mme trainees en justice lhomme perdra l proces pr dire ca doit etre une entente un dialogue et mme une flatterie.qd jinterviens avec les travaux menagers et sa suite cest pr dire kil ya plusieurs facons de contribuer voila pkoi j dis tt n tourne pas autour de largent.et qd j disais ca cetait en plus du fait kelle va o boulot l matin et fait tt ses travaux menagers le soir.selon cest une erreur d croire k ta femme peut etre remplace par une domestique chacune a sn role.certains hoes avant de se marier ont des domestiques selon toi pkoi?

    1. Tu as du mal me lire. J’ai dit « bonne à tout faire » (qui signifie ‘domestique’) et non « bonne à rien ».
      Je ne voudrai pas tirer de long en large sur ce sujet (j’en ai déjà trop parlé, et je me suis beaucoup répété), mais sache que la loi camerounaise exige que la femme participe selon ses moyens aux charges de la famille. Donc si elle est sans emploi elle peut s’occuper de la maison. Mais si elle a un emploi sa contribution financière aux dépenses du couple est une obligation conjugale.

    2. Parce kelle garde sn argent ou kelle n contribue pas elle n sera pas respectee mieux j n contribue pas et j n t demande rien t m prendras ou pr n pas m respecter l matin j sors l soir fatiguee j dors pas de bruittu parles j peux repondre.t n m respectes pas j n t respecte pas tas largent jai aussi largent ou bien et ca tourne o vinaigre a cause de lorgueil d lhoe ki veut tt dominer et sans raison parfois voila pkoi il fo dialoguer elle est tn amie et ta complice.ainsi l respect regne et lhoe detiendra tjrs ses commandes.voila pkoi mme celle ki reste tte sa vie a la maison doit etre respectee car elle contribue bcp a levolution du couple tt n tourne pas autour de largent une fois d plus recherchons dabord lharmonie du couple.en passant n’oublie pas le sujet sur la conscientisation des consommateurs de boisson bars et cigarettes cest une proposition dt jaimerai k t developpes .

      1. Tu ne sembles pas encore avoir compris que le mariage n’est pas une compétition (il a l’argent tu as l’argent, il faifait ci tu fais aussi, il fait ça tu fais aussi). J’espere que tu vas comprendre ça un jour.
        Si tu estimes chercher l’harmnie dans ton couple, ou bien si tu penses etre la complice de ton mari alors que tu ne l’aides en rien, alors tu as des définitions bien bizarres des mots ‘harmonie’ et ‘complicité’.
        À une femme qui n’a pas d’emploi on ne peut pas demander de contribution financière, mais on doit l’exiger à celle qui a un boulot. Sinon, à quoi lui sert son argent ?
        Je ne continuerai pas polémiquer sur ce sujet, j’estime avoir été clair dans mon billet.
        Porte-toi bien.

        1. Hahahahaha william cest vraiment tant mieux pr toi si tu n peux plus continuer a donner tn avis pour une fois tu cesseras dattaquer la femme coe ca et boe jrnee

  7. Alors on a pas etudie les mmes lois c k j connais cest pas une obligation mais pr lhoe oui qd on expose un sujet on est jamais fatigue declaircir les lecteurs bref des k jai larticle l stipulant j tenvoie ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *